Cholestérol et hyperlipidémie

//Cholestérol et hyperlipidémie
Cholestérol et hyperlipidémie 2017-10-17T17:08:31+00:00

Le cholestérol

Le cholestérol est une molécule essentiel à l’organisme: On le retrouve dans les membranes cellulaires, il est a la base de la synthèse d’hormone (testostérone, cortisone…), il participe au développement de certaines cellules du foetus, c’est un précurseur de la vitamine D…

Pour circuler dans notre organisme, le cholestérol se fixe à des protéines de transport: Les LDL (Low Density Lipoprotein) qui distribuent l’excès de cholestérol qui se retrouve alors dans différents organes ou artères. Par abus de langage, on désigne le LDL-c (cholestérol lié au LDL) comme mauvais cholestérol, car l’augmentation de LDL-c est un facteur de risque cardio-vasculaire. La HDL (High Density Lipoprotein) fait elle le chemin inverse en transportant le cholestérol vers le foie pour l’éliminer.

L’étiologie de l’hypercholestérolémie est variable:

  • Alimentaire avec un régime trop riche en graisses saturées (produits laitiers gras, viande rouge, oeufs…)
  • Héréditaire, on parle alors d’hypercholestérolémie polygénique
  • Maladie qui favorisent la production de LDL-c (maladie des reins, du foie, de la thyroïde, diabète…)
  • Iatrogène, par la prise de médicament tel que des contraceptifs oraux ou de la cortisone

L’hypercholestérolémie est quasiment toujours silencieuse, il n’y a pas de symptômes spécifiques qui en découlent. C’est pourquoi il est important de faire régulièrement des analyses (prise de sang à jeun dans un laboratoire d’analyse, ou auto-test vendus depuis peu en pharmacie) pour mesurer ses taux de cholestérol total, de LDL-c, la triglyceridémie…d’autant plus si vous présentez des facteurs de risques (tabagisme, hypertension artérielle, antécédents de maladie cardiovasculaire chez vous ou chez vos parents, du diabète, du surpoids…)

Les taux retrouvés chez une personne en bonne santé sont les suivant:

  • Cholestérol total < 2 g/L
  • LDL-c < 1,6 g/L
  • HDL-c > 0,45 g/L
  • Triglycerides < 1,5 g/L

Notez que l’addition de LDL-c et HDL-c ne correspond pas à votre cholestérol total. On retrouve en effet le cholestérol lié à d’autres lipoprotéines tel que les VLDL ou les chylomicrons. De plus, si vous présentez des facteurs de risques associés, votre médecin peut vous donner des taux cibles en deçà des valeurs usuelles.

L’hypercholesterolémie

Avoir un taux de cholestérol élevé a des conséquences néfastes sur votre organisme:

  • Les LDL-c circulants vont s’accumuler dans l’intima (paroi interne) des grosses et moyennes artères. Pour se défendre, l’organisme va faire appel a plusieurs mécanismes. Des macrophages vont alors être attirés pour détruire ces LDL-c mais ce phénomène entraine une inflammation chronique avec l’apparition d’une chape fibreuse, c’est la plaque d’athérome (les macrophages n’arrivent pas détruire les LDL-c et deviennent des cellules spumeuses). Cela entraîne une réduction du diamètre interne de l’artère. Avec le temps, on peut observer plusieurs phénomènes graves:
  • Une augmentation du volume de la plaque d’athérome, qui empêche la bonne circulation sanguine et peut provoquer des angines de poitrines à l’effort si elles sont localisée dans les artères coronaires, une claudication si elle sont dans les membres inférieurs.
  • Une rupture de plaque, complication brutale causée par la fragilisation de la paroi. Selon la localisation initiale de la plaque d’athérome, cela peut entraîner un infarctus du myocarde, une ischémie ou une AOMI (Artériopathie Oblitérante des Membres Inférieurs).
  • Le développement d’anévrisme qui peuvent a terme causer des hémorragies internes
  • Des embolies dus à la fragmentation du thrombus formés sur la plaque d’athérome lorsque la paroi est hémorragique.

Tout ces phénomènes ont des conséquences cliniques aiguë grave qui nécessitent une intervention médicale en urgence.

Conseils

Plusieurs leviers existent pour limiter son taux de LDL-C circulant et ainsi réduire le risque d’accident cardio-vasculaire

  • Un régime alimentaire méditerranéen (consommation de poisson, de graisse d’origine végétale et non animale, de la viande blanche plutôt que de la viande rouge, limitez votre apports en sels)
  • Traiter les maladies associées (diabète, HTA et autre dyslipidémie)
  • Arrêtez de fumer ou limitez grandement sa consommation de tabac
  • Pratiquez une activité physique régulièrement (après avis de votre médecin, car s’il existe une instabilité de la plaque ou si vous êtes atteints d’angor à l’effort, l’augmentation du rythme cardiaque peut déclencher un accident cardiovasculaire)
  • Selon votre taux de LDL-c et les facteurs de risque que vous présentez, votre médecin peut vous prescrire des médicaments de la classe des statines (elles limitent la production de cholestérol par le foie). Ces traitement ont l’inconvénients de provoquer des douleurs musculaires (10 à 20% des patients) ou des toxicité hépatiques et parfois d’interagir avec d’autres médicaments.