Hémorroïdes

//Hémorroïdes
Hémorroïdes 2017-10-17T16:55:42+00:00

Cette maladie se manifeste par l’extension des veines hémorroïdaires. Les hémorroïdes peuvent être externe, donc visible, ou interne, mais qui provoquent aussi des douleurs et des saignements. Un adulte sur deux à un jour souffert d’hémorroïdes.

Plusieurs facteurs peuvent les déclencher comme la constipation (cause principale), un surpoids, une grossesse (surtout dans les premiers mois), une alimentation épicée ou pauvre en fibre, la station assise prolongée, une hypertension artérielle…

Prévention

  • Buvez régulièrement, jusqu’à 2L par jour. Une bonne hydratation vous évitera une constipation. La prise de laxatifs peut aussi s’avérée bénéfique. De plus, n’attendez pas pour aller aux toilettes.

  •  Évitez de soulever des charges lourdes, ou de rester assis trop longtemps et pratiquez une activité physique.

  • Adoptez un régime alimentaire équilibré avec un apport en fibre régulier et une diminution de la consommation d’acide gras.

Traitements

Plusieurs traitements par voie orale sont disponibles pour diminuer les symptômes comme les antalgiques (paracétamol), ou les anti-inflammatoires non stéroïdiens (contre indiqués chez la femme enceinte!)

  • Les traitements par voie locale, des crèmes le plus souvent, peuvent diminuer l’inflammation (crème à base de corticoïdes, à ne pas utiliser de manière prolongée), ou servir de lubrifiant protecteur pour aller à la selle plus facilement.
    Enfin, des compléments alimentaires à base de plantes peuvent avoir un effet préventif et traiter les crises hémorroïdaires:

  • La marron d’Inde a un effet anti inflammatoire grâce a une molécule qu’il contient: l’aescine

  • Le petit houx a un effet phlébotonique, il améliore la circulation veineuse ce qui diminue le volume des hémorroïdes

  • La pivoine aide à soulager les inflammations aiguës ou chroniques de l’anus

    Si vous pensez souffrir d’hémorroïdes, que vous avez mal lors du passage des selles, que vous observez des saignements, il est conseillé d’en parler avec son pharmacien ou son médecin. Il est aussi possible que ces symptômes soient dus à des maladies plus graves comme des polypes intestinaux ou un cancer du colon.